• Les contraintes les plus importantes au développement du secteur agricole à BYADHA
Les contraintes les plus importantes au développement du secteur agricole à BYADHA
L’irrégularité de la pluviométrie , au cours des dernières années a entraîné la chute des performances de certaines cultures telles que les oliviers, les amandiers et les pistachiers :
Absence des périmètres publics irrigués et bien gérés
L’insuffisance de l’assistance technique et de formation aux agriculteurs ainsi que la vulgarisation
L’absence de la diversification des cultures nouvelles : culture biologique, arboriculture précoce
Le mauvais état des pistes agricoles ainsi que réseau routier non bitumé
Le manque de cadres techniques agricoles et vétérinaires qualifiés
Le mauvais état des prairies, réduisant ainsi les investissements dans l’élevage et l’arboriculture
L’absence de soutien de l’état et aussi bancaire aux investissements agricoles et la faiblesse des investissements
La mauvaise situation foncière et Les problèmes de morcellement des terres agricoles, réduisant ainsi les investissements dans le secteur
Le risque de désertification : le manque de végétation et la détérioration des prairies risquent d’entraîner la diminution de la superficie des terres labourables et la désertification
Les contraintes majeures dont souffre la région sont résumés grosso modo dans :
L’aridité du climat et du sol
le manque d'eau
Les difficultés de communication et du transport (utilisation des ânes et des charrettes à cause du mauvais état de la route)
le mauvais état de l’infrastructure ainsi que l’insécurité routière (état mauvais des véhicules à cause de la défection d’une grande partie du réseau routier)
la contrainte majeure restera le manque du marché du travail et la forte pourcentage du chômage dans la région ce qui incite les jeunes de partir vers les grandes villes (l’exode rural).
Tous ces difficultés ou contraintes sont susceptibles de freiner le développement des activités économiques.